Etre populaire

Quiconque ne porte pas sa croix, et ne Me suit pas, ne peut être Mon disciple.” Lc 14. 27

Avec musique
Sans musique

Les articles dans les magazines et les émissions de télévision sont entrecoupés de publicités alléchantes pour des produits censés nous rendre plus populaires, plus séduisants ou plus performants. Mais les résultats sont souvent bien décevants ! En ce qui concerne les médicaments prescrits par les médecins il existe pour chacun une liste d’effets indésirables : prise de poids, perte de cheveux, migraines, etc… Les laboratoires pharmaceutiques ont appris qu’il vaut mieux être honnête à ce propos pour que personne ne leur intente un procès ! Jésus était suivi par des foules désireuses de tout ce que le Seigneur pourrait leur offrir : salut, guérison, repas gratuits. Néanmoins Jésus ne se préoccupait pas de Sa cote de popularité mais plutôt de l’intégrité de Ses disciples. Par deux fois Il les met devant le défi d’un foi sincère : “Si quelqu’un vient à Moi, et s’il ne hait pas son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères, et ses sœurs, et même jusqu’à sa propre vie, il ne peut être Mon disciple. Et quiconque ne porte pas sa croix, et ne Me suit pas, ne peut être Mon disciple” (Lc 14. 26-27), puis Il insiste en les confrontant avec des exemples qu’ils sont à même de comprendre (Lc 14. 28-33). Pourquoi Jésus insiste-t-Il à être si pessimiste et négatif ? On aurait pu Lui conseiller, afin de protéger Sa popularité, de séduire d’abord les foules et puis seulement après, quand les gens rencontrent des difficultés, de leur expliquer le prix à payer ! Mais Jésus est fidèle à Son amour pour nous et ne veut pas nous mentir ou nous dire une demi-vérité. Agir ainsi montre Son amour intègre. Aujourd’hui partout dans le monde on prêche “une grâce à bon marché” et l’exemple donné par certains se fait ressentir dans notre société moderne : moins de 13% de chrétiens américains croient que les 10 commandements sont applicables aujourd’hui. On peut se demander quel serait le pourcentage en France ! Dans certains pays où les chrétiens sont persécutés, lors de leur baptême, les nouveaux croyants font la promesse qu’ils ne renieront pas Jésus même s’ils sont persécutés. L’enjeu n’est ni la popularité de Jésus, ni la nôtre, mais cette fidélité à Jésus et comment cette fidélité reflète le sacrifice que Jésus a accompli pour nous.

Ajouter comme favoris (0)
Close

No account yet? Register


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *