Gérants, pas propriétaires !

“Lui doit devenir de plus en plus grand, et moi de plus en plus petit.” Jn 3. 30

Quand les foules quittèrent Jean-Baptiste pour suivre Jésus, celui-là s’écria : “Il est temps que je disparaisse dans l’ombre et que Lui vienne prendre Sa place sur le devant de la scène !” (Paraphrase). Jean- Baptiste se savait simple intendant, gérant des biens du propriétaire pendant son absence, mais prêt à lui céder la place dès son retour. Jean savait qu’il n’avait jamais été le maître des foules qui l’abandonnaient pour suivre désormais Christ. Dieu lui en avait confié la garde pendant un certain temps afin d’accomplir Ses desseins. Jean en était conscient et tout à fait heureux d’avoir reçu ce privilège. L’idée que se faisait Jean de sa responsabilité vis-à-vis des foules nous ouvre les yeux sur un principe important, car nous devrions adopter la même attitude en ce qui concerne notre carrière, nos biens matériels, nos talents naturels ou nos dons spirituels… Nous ne devons jamais nous considérer comme propriétaires et maîtres de toutes ces choses qui nous ont été confiées par Dieu pour un dessein précis. Quelle est l’attitude de notre cœur ? Tout dépend de la conception que vous avez de votre rôle devant Dieu : vous sentez-vous appelé à remplir une mission que Dieu vous a confiée ou poussé, contraint à l’accomplir ? Les chrétiens qui se trouvent dans le second cas ont tendance à considérer que tout leur a été donné par Dieu tandis que ceux qui se trouvent dans le premier cas ne se sentent propriétaires de rien ! Ceux-là sont bouleversés lorsqu’ils perdent la plus petite partie de la mission qui leur a été confiée, tandis que ceux-ci n’en sont pas affectés le moins du monde. La raison de leur sérénité, c’est qu’ils n’ont pas été appelés à assumer une position d’importance, ils sont seulement été appelés à suivre une personne : Christ. Savoir, dès le départ, ce qu’il n’était pas et ne serait jamais, avait permis à Jean de comprendre sa vraie responsabilité et la valeur de sa mission. Il était l’administrateur des foules que Dieu lui avait confiées en attendant l’arrivée de Christ, et cette mission était toute sa vie, il n’espérait rien d’autre. Comment définir le mot succès, en langage divin ? C’est lorsque les gens vous écoutent, tout en se mettant à suivre Jésus ! C’est lorsqu’ils voient en vous des qualités qui les poussent à vouloir L’aimer et Le servir davantage ! Lorsque cela arrive et que vous avez le sentiment de n’avoir rien perdu mais au contraire beaucoup gagné vous pouvez alors dire sincèrement : “Père, j’ai accompli la mission que Tu m’avais confiée !”

Ajouter comme favoris (0)
Close

No account yet? Register


Bible en 1 an

Bible en 2 ans

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *