Histoire d’enlèvement

“Quand ils furent remontés de l’eau, l’Esprit du Seigneur enleva Philippe…” Ac 8. 39

Rares sont les exemples dans la Bible d’un transport surnaturel tel que celui-ci ! Philippe évangélisait en Samarie et son message était très bien reçu par la population (v. 5). Lorsque l’ange du Seigneur lui ordonne d’emprunter la route qui descend vers Gaza, pas celle que les voyageurs empruntaient d’habitude, mais celle du désert, peu fréquentée, Philippe s’est peut-être demandé pourquoi il devait quitter un ministère florissant pour aller sur un route désertique (v. 26)! Les voies du Seigneur sont souvent étranges, mais c’est dans des circonstances semblables que Dieu teste notre obéissance. Notez que Philippe partit “tout de suite (v.27). L’obéissance n’attend pas. La rencontre qu’il va faire est significative car au lieu d’évangéliser des foules en Samarie, Philippe est invité à témoigner à un seul homme, riche et puissant, qui s’était procuré semble-t-il à Jérusalem une copie du parchemin d’Esaïe. Il lisait donc ce précieux document qu’il avait dû payer très cher. Il venait d’Ethiopie – une contrée bien plus grande que l’Ethiopie actuelle d’où était venue la reine de Saba aux jours de Salomon – et cherchait à comprendre qui était cette “homme de souffrances” dont parlait le prophète. Philippe, poussé par l’Esprit lui explique qu’il s’agit de Jésus. Puis après le baptême de l’Ethiopien, l’Esprit enleva Philippe, tandis que le haut fonctionnaire éthiopien poursuivait sa route dans la joie, prouvant ainsi que sa foi prenait sa source en Dieu et non en Philippe. Philippe se retrouve dans la ville appelée aujourd’hui Ashdod et se met immédiatement à évangéliser chaque village de la côte jusqu’à Césarée, sans se poser de questions sur cet enlèvement miraculeux ! Oui, Dieu peut accomplir des miracles incompréhensibles, mais ne perdons jamais de vue notre appel à témoigner de notre foi là où Il nous a placé.

Ajouter comme favoris (3)
Please login

No account yet? Register


Bible en 1 an

Bible en 2 ans

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *