Il est presque minuit

“Si l’un de vous a un ami et qu’il aille le trouver au milieu de la nuit pour lui dire : “Mon ami, prête-moi trois pains, parce qu’un de mes amis est arrivé de voyage et je n’ai rien à lui offrir”. Lc 11. 5-6

A Chicago siège une organisation appelé Chicago Atomic Scientists qui comprend des savants du monde entier, et qui publie tous les ans un “bulletin des savants de l’Atome”. En 1947, peu après la fin de la deuxième guerre mondiale ils dessinèrent une horloge pour indiquer combien proches nous sommes de l’ultime catastrophe atomique. A l’origine cette horloge (Doomsday Clock) marquait minuit moins 7 minutes. Au cours des années, en fonction de la situation internationale concernant les puissances nucléaires, le temps a varié de minuit moins 17 minutes, jusqu’à minuit moins 100 secondes, en 2021. En janvier 2023 les savants ont décidé d’avancer l’horloge à minuit moins 90 secondes pour alerter le monde sur l’imminence d’une catastrophe planétaire. Immédiatement après avoir enseigné à Ses disciples comment prier, avec le fameux Notre Père, Jésus leur offre une parabole, d’un homme qui vient frapper à la porte d’un ami “au milieu de la nuit”, c’est-à-dire vers minuit, pour lui demander trois pains afin de satisfaire un ami qui vient d’arriver et qui a faim. Une leçon puissante se dégage de cette anecdote. Dans le Notre Père Jésus a dit de prier pour que Dieu nous donne notre pain quotidien, en s’adressant à nous qui Le suivons. Ce pain représente la parole de Dieu dont nous avons besoin chaque jour. Puis il passe à l’image de l’ami qui cherche à obtenir 3 pains pour son ami affamé qui représente un non-croyant qui cherche à trouver Dieu et qui a besoin de “pain” spirituel. Remarquez qu’il demande 3 pains à son ami déjà couché, et qu’il l’implore jusqu’à ce qu’il obtienne cette nourriture pour en faire profiter son ami. Une illustration de la prière que nous devons Lui adresser si nous voulons “sauver” ceux autour de nous qui sont affamés. Nous sommes quelques secondes avant minuit, quand la porte de la grâce se fermera. L’heure presse, le retour du Seigneur est proche. Hâtons-nous d’implorer le Père : “Car celui qui demande reçoit, qui cherche trouve et l’on ouvre la porte à qui frappe” (Lc 11. 10).

Ajouter comme favoris (3)
Close

No account yet? Register


Bible en 1 an

Bible en 2 ans

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *