La conspiration de Pâques

“Vous déclarerez que les disciples de cet homme sont venus voler son corps durant la nuit, pendant que vous dormiez” Mt 28. 13

Quand Chuck Colson se rendit en Inde pour la première fois, il y a une trentaine d’années de cela, il prêcha devant de grandes foules qui semblaient apprécier son témoignage et écoutaient le récit de sa propre conversion. Les visages étaient souriants aussi quand il leur parlait de Jésus et de Ses messages. Pour eux Jésus était un gourou parmi tant d’autres ; ils respectaient la foi de Colson, persuadés que leur chemin vers Dieu était tout aussi valable que celui du prédicateur. Mais dès que ce dernier se mettait à leur raconter la résurrection de Jésus, les visages se fermaient et les sourires disparaissaient. Le message de la résurrection était leur pierre d’achoppement, comme pour beaucoup de nos contemporains. En fait, dès le dimanche qui suivit la crucifixion de Jésus, les chefs religieux conspirèrent pour inventer une explication concernant la disparition du corps de Christ de la tombe où Il avait été enfermé deux jours auparavant. Ils soudoyèrent les gardes en leur intimant de faire courir la rumeur selon laquelle les disciples étaient venus “voler” le corps. Or, le lendemain du jour de la crucifixion les juifs avaient demandé à Pilate de mettre une garde devant la tombe pour s’assurer précisément que Jésus ne sortirait pas de Sa tombe : “ nous nous souvenons que cet imposteur a dit, quand Il vivait encore : après trois jours Je me réveillerai. Ordonne donc qu’on mette le sépulcre sous surveillance jusqu’au troisième jour, afin que Ses disciples ne viennent pas dérober le corps et dire au peuple : Il s’est réveillé d’entre les morts…” (Mt 27. 63-64). Depuis ce jour nombreuses ont été les suggestions que Jésus n’était pas ressuscité : Il n’était pas vraiment mort sur la croix, Il s’était juste évanoui, ou les disciples L’avaient fait disparaître, ce qui est surprenant quand on lit que les disciples ne s’attendaient pas à voir Jésus ressuscité ! Ou encore la résurrection était la conséquence d’une hallucination de foules, les croyants s’imaginant voir Jésus ressuscité, ou plus récemment, la résurrection était l’invention de l’église du premier siècle. Mais croire que Jésus n’est pas ressuscité exige bien plus de “foi” que croire qu’Il est vivant aujourd’hui ! Jésus est bel et bien ressuscité, et bien fou est celui qui croit le contraire !

Ajouter comme favoris (0)
Close

No account yet? Register


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *