La place que vous occupez

“Quant à ce serviteur bon à rien, jetez-le dehors !” Mt 25. 30

Certaines paraboles de Jésus sont de très courtes illustrations et nous ne nous y arrêtons pas vraiment ; elles ne sont pas davantage le thème central des prédications évangéliques. Et pourtant… Jésus raconte l’histoire d’un homme qui a planté un figuier et qui, avec le temps, décide de le couper sous prétexte qu’il ne donne finalement pas de fruits. Il s’en plaint “Coupe-le, dit-il à son jardinier, puisqu’il occupe la terre inutilement !” L’employé va alors plaider pour laisser une dernière chance et une saison supplémentaire à l’arbre. On ne sait si le sursis aura profité au figuier, l’histoire s’arrête là. Or, ce qu’il faut retenir de cette anecdote, c’est le propos du maître : “il occupe inutilement de l’espace” ; quel terrible bilan ! Que pensez-vous des autres conducteurs lorsque vous cherchez une place pour stationner et que vous constatez le nombre de voitures mal garées, prenant deux places, ou ces poubelles qui occupent un espace que vous auriez bien utilisé ? Que pensez-vous des personnes qui occupent des emplois sans remplir parfaitement les fonctions que vous attendiez d’elles ? Il y a des gens qui occupent de la place sans produire de fruits et même dans certaines structures importantes, des blocages existent parce que des places sont mal occupées, y compris dans l’église. Non seulement ces situations paralysent, mais ce qui est en droit d’être attendu ne vient pas, tel ce figuier qui ne produit rien. Jean-Baptiste avertit ses contemporains : “Produisez des fruits dignes de la repentance, et ne vous mettez pas à dire, en vous-mêmes, ‘nous avons Abraham pour père’, car de ces pierres, Dieu peut susciter des enfants à Abraham. Déjà la cognée est mise à la racine des arbres : tout arbre qui ne produit pas de bons fruits sera coupé et jeté au feu.” (Lc 3. 7-9). Ma prière pour aujourd’hui : “Seigneur, que je n’occupe pas inutilement la place où je suis !”

Ajouter comme favoris (0)
Close

No account yet? Register


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *