L’animal couché à notre porte (2)

“Qu’ai-Je à faire de la multitude de vos sacrifices ? dit le Seigneur…” Es 1. 11

Dieu s’adressant à Israël s’écrie : “Qu’ai-je à faire de la multitude de vos sacrifices ? dit le Seigneur… Cessez d’apporter des offrandes inutiles : l’encens est pour moi une abomination… Quand vous tendez les mains, Je ferme les yeux pour ne pas vous voir ; quand bien même vous multipliez les prières, Je n’entends pas : vos mains sont pleines de sang. Lavez-vous, purifiez-vous, ôtez de ma vue vos agissements mauvais, cessez de faire du mal. Apprenez à faire du bien, cherchez l’équité, redressez l’oppresseur, rendez justice à l’orphelin, défendez la veuve” (Es 1. 11-17). Voilà l’explication du rejet de l’offrande de Caïn. Dieu voyait dans son cœur “l’animal couché à sa porte” qui allait le dominer et le pousser au meurtre. Le péché est comme un animal caché, tapi dans l’ombre qui attend le bon moment pour entrer dans notre cœur. Sans le soutien divin et la présence du Saint-Esprit nous sommes des proies faciles à cet animal. Mais Dieu a néanmoins prévu un échappatoire qui s’appelle repentance. Judas, après avoir dénoncé Jésus déclara qu’il avait trahi un innocent et tenta de se racheter en allant rendre l’argent de sa trahison aux prêtres du Temple. Mais il rejeta l’unique voie du salut qui était la repentance. Dieu veut que nous Lui donnions notre cœur tout entier. Ce ne sont pas les grands sacrifices qui L’impressionnent, mais plutôt l’offrande d’un cœur brisé, d’un cœur humble et obéissant, d’un cœur qui recherche le bien, la justice, qui fait preuve d’amour et de compassion envers les autres, en résumé, qui cherche à imiter le cœur de Dieu. Dans le cas de Caïn, son offrande ne venait pas d’un cœur bien disposé, mais plutôt d’un cœur avide de reconnaissance. Adorer Dieu en esprit et en vérité est la formule donnée par Jésus pour décrire la vraie adoration au Père. C’est encore la juste formule pour nous tous aujourd’hui !

Ajouter comme favoris (6)
Close

No account yet? Register


Bible en 1 an

Bible en 2 ans

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *