Le pouvoir de la soumission (1)

“Soumettez-vous les uns aux autres dans la crainte du Christ ; ainsi les femmes à leur mari, comme au Seigneur.” Ep 5. 21-22

Le sujet de la soumission de la femme à son mari est l’un des sujets brûlants qui divisent des communautés chrétiennes ! Certains (surtout les hommes) sont de l’opinion que la Bible impose aux femmes chrétiennes d’obéir à leurs maris parce que ceux-ci sont les chefs de famille. D’autres (surtout les femmes) rétorquent que la Bible, écrite il y a au moins 2000 ans se réfère à une époque et une culture spécifique qui nous sont étrangères, et que ce concept favorise, au sein du mariage, les abus de toutes sortes. La première chose à accepter, c’est que la Bible est la parole de Dieu, qui est le même hier, aujourd’hui et éternellement. Avons-nous donc le droit de récuser une partie de Sa parole, simplement parce que certaines phrases nous hérissent le poil ? Juli Slattery, docteur en psychologie clinique et chrétienne, a écrit un texte fascinant expliquant comment elle est parvenue à comprendre, au sein de son propre mariage, le concept de soumission. Elle fait remarquer que le mot soumission en grec ne signifie pas obéissance aveugle. Soumission est un terme militaire qui implique que les troupes d’élite d’une armée doivent accepter l’autorité de celui ou ceux qui dirigent leur mission. Elle déclare : “La soumission ne renvoie pas à un problème de faiblesse, mais plutôt de contrôle de pouvoir… Dieu a créé la femme en lui conférant un pouvoir subtil certes mais indéniable dans ses rapports avec l’homme. Réfléchissez-y : l’homme le plus fort de tous les temps, Samson, l’homme le plus sage qui ait jamais vécu, Salomon et l’homme le plus cher au cœur de Dieu, David, tous les trois ont été dominés par le pouvoir de femmes. Certes, dans une direction négative, mais Dieu a créé la femme pour qu’elle utilise son pouvoir dans une direction positive…” Le pouvoir de la femme peut construire ou détruire, comme Salomon l’explique : “Une femme sage construit sa famille, mais une femme stupide peut la détruire” (Pr 14. 1). L’apôtre Pierre conseille aussi aux femmes chrétiennes de se soumettre à leurs maris, même non-chrétiens, car leur pouvoir, exprimé sous bien des formes peut conduire leur mari à Christ.

Ajouter comme favoris (0)
Close

No account yet? Register


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *