Leçons de vie (1)

Confie-toi en l’Eternel de tout ton cœur et ne t’appuie pas sur ton intelligence! Reconnais-Le dans toutes tes voies et Il rendra tes sentiers droits” Pr 3. 5-6

Avec musique
Sans musique

Ce verset est un des versets favoris de Debbie Bruwer qui, à 17 ans et très timide, a été soudainement propulsée sur la scène du sport de l’aviron. A cause de ce succès rapide et inattendu, un journaliste du journal national des rameurs est venu l’interviewer. Lors de cette rencontre Debbie a mentionné sa foi mais elle ne pensait pas qu’il en ferait cas. Quand l’article fut publié elle découvrit qu’il en avait parlé longuement ; elle se rendit compte alors que tous les sportifs de sa discipline étaient maintenant au courant de sa foi ! Au premier abord choquée, elle apprit ensuite à apprécier cette annonce publique de sa foi qui devint une bénédiction tout au long de sa carrière. Cela lui permit de vivre sa foi au quotidien pendant toute sa carrière professionnelle et d’avoir des conversations qu’elle n’auraient jamais eues sinon. Parfois des inconnus l’approchèrent lors des rencontres sportives pour l’encourager mais bien sûr elle dut faire face à beaucoup de taquineries et répondre à beaucoup de questions. Etant jeune dans sa foi, elle n’avait pas toutes les réponses, elle a dû apprendre à ne pas s’appuyer sur sa propre intelligence mais à se confier dans le Seigneur et à respecter le fait que les personnes autour d’elle avaient des questions à poser. Dieu a été fidèle à Sa promesse et a rendu “ses sentiers droits” (Pr 3. 5-6). Debbie apprit aussi à ne pas décider elle-même qui pourrait s’intéresser à sa foi et qui ne serait pas intéressé : Debbie invita un jour des amis à une réunion d’évangélisation mais elle n’étendit pas l’invitation à son colocataire pensant qu’il ne voudrait pas y aller. A la grande surprise. de Debbie, il lui en fit le reproche et en dépit de ce qu’elle pensait de lui le jeune homme “s’invita” à la rencontre ! Nous devons partager la bonne nouvelle sans faire “acception de personne” (Ac 10. 34), car c’est le Seigneur qui fait le reste. Nous ne sommes pas là pour décider à Sa place : “Dieu a choisi les choses viles du monde et celles qu’on méprise, celles qui ne sont point, pour réduire à néant celles qui sont, afin que nulle chair ne se glorifie devant Dieu” (1 Co 1. 28-29).

Ajouter comme favoris (0)
Close

No account yet? Register


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *