Les seconds rôles ont leur importance !

“Il (Timothée) est le seul à prendre part à mes préoccupations et à se soucier réellement de vous. Tous les autres s’inquiètent seulement de leurs propres affaires et non de la cause de Jésus Christ.” Ph 2. 20-21

Aux Oscars, lors de la cérémonie de remise de prix, à côté de ceux attribués pour le meilleur directeur, le meilleur film ou le meilleur acteur, d’autres prix sont décernés à diverses personnes pour reconnaître leur contribution au succès de tel ou tel œuvre cinématographique. Par exemple on distingue le meilleur acteur dans un second rôle, la meilleure costumière, le meilleur technicien responsable de la lumière sur le plateau et bien d’autres encore. C’est une manière de reconnaître que sans les “seconds rôles”, sans les techniciens, costumiers, écrivains et dialoguistes, les “stars” n’auraient pas de grands rôles à jouer. Paul, tout “super évangéliste” qu’il ait été, n’aurait pas réussi dans ses nombreuses missions sans le soutien de ceux qui étaient heureux de prendre la seconde place, de s’effacer derrière leur leader. Timothée était de ceux-là. Paul admettait volontiers qu’il se sentait parfois découragé devant les embûches et l’énormité de la tâche, mais il reconnaissait l’importance du soutien moral de son jeune associé, celui qu’il considérait comme son fils. Et puis il y avait Epaphrodite, “mon frère, mon compagnon de travail et de combat, envoyé par vous pour se mettre à mon service alors que j’étais dans le besoin” (Ph 2. 25). Quand la bataille se faisait plus rude, que l’ennemi l’attaquait de tous côtés, Paul avait besoin d’un frère prêt à lui fournir l’aide pratique dont il avait besoin, de le soutenir dans la prière et dans les encouragements quotidiens. Même malade, Epaphrodite continuait à se battre aux côtés de l’apôtre. Malgré le manque de smartphones, d’ordinateurs et d’internet, Paul se débrouillait très bien pour communiquer l’Evangile autour de lui et jusqu’aux confins des provinces romaines, mais il ne pouvait se passer du soutien physique, moral et spirituel de ses fidèles “frères” en Christ. Et nous ne sommes pas différents. Certes, nous pouvons voyager plus loin et communiquer plus vite qu’au temps de l’apôtre, mais sans le soutien et les prières de nos frères nous sommes tellement plus vulnérables. Prenez le temps aujourd’hui de remercier Dieu pour ceux qu’Il a mis sur votre chemin précisément pour cela et n’oubliez pas de leur exprimer votre reconnaissance pour leur fidélité à votre égard. Prenez exemple sur Paul !

Ajouter comme favoris (1)
Close

No account yet? Register


Bible en 1 an

Bible en 2 ans

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *