L’importance de la vérité.

“Si vous demeurez dans Ma parole, vous êtes vraiment Mes disciples, vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres.” Jn 8. 31-32

Aujourd’hui la vérité est malmenée par les politiciens, la télévision et les média sociaux. La vérité est souvent noyée dans une vague d’informations ou manipulée par des gens sans scrupules, avides de gains et de pouvoir. Nos esprits sont teintés par les mensonges que nous pouvons entendre et parfois voir (images truquées ou sorties de leur contexte) au point que quand nous entendons la vérité, nous trouvons difficile de chasser les mensonges que nous avons entendus. En conséquence nous risquons nous aussi d’être tentés de prendre des libertés avec la vérité. Thomas Helwys est connu pour avoir déclaré, après avoir été jeté en prison : “qu’on ne peut ni pendre ni exiler la vérité”. Helwys est mort incarcéré pour avoir rappelé au roi James qu’il n’était qu’un mortel fait de “poussière et de cendres comme le reste d’entre nous, sans aucun pouvoir sur les âmes immortelles de ses sujets”. Helwys a payé le prix fort pour avoir dit la vérité. Privé de sa liberté physique, Helwys a préféré la liberté que lui apportait la vérité des enseignements de Jésus Christ. Notre foi ne doit pas rester superficielle mais elle doit s’approfondir. Sa maturité s’exprime par une acceptation non seulement de qui est Jésus : notre Sauveur et Fils de Dieu, mais aussi par un engagement envers la vérité de Ses enseignements, lesquels nous procurent la vraie liberté. Jésus a dit : “Je suis le chemin, la vérité et la vie” (Jn 14. 6). Si vous vous sentez prisonnier aujourd’hui des mensonges que vous avez pu dire ou accepter de la bouche des autres, tournez-vous aujourd’hui de nouveau vers le vrai chemin qu’est Jésus et Ses enseignements et réalignez votre vie sur Sa vérité pour connaître enfin la vraie vie. Vous ne pouvez pas revenir en arrière dans votre passé, mais vous pouvez prendre un nouveau départ en vous repentant de ne pas avoir eu le courage ou l’intégrité de vivre différemment auparavant. ”Ne redoutez pas ceux qui tuent le corps mais qui ne peuvent pas tuer l’âme. Redoutez plutôt Celui qui peut faire périr l’âme et le corps en enfer… N’ayez donc pas peur: vous valez plus que beaucoup de moineaux”(Mt 10. 27-29).

Ajouter comme favoris (0)
Close

No account yet? Register


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *