Nul n’est prophète en son pays

“Jésus partit de là et se rendit dans Sa patrie.” Mc 6. 1

Jésus a commencé Son ministère depuis quelques mois : des discours qui séduisent les foules, et surtout des miracles qui interpellent les témoins. Selon la chronologie des événements dans l’Évangile de Marc, il y a même une résurrection chez un chef de synagogue. C’est dire que Sa notoriété s’est répandue comme une trainée de poudre. Or, voilà que Jésus repasse par Nazareth, la ville où Il a grandi avec Sa famille. Il se met à enseigner dans la synagogue du village, le jour du sabbat. Il étonne Ses auditeurs. Ce qu’Il dit est tellement particulier et audacieux qu’au lieu d’écouter les mots et le sens des propos, ils regardent qui les prononce. Et parce que tout le monde connaît tout le monde à Nazareth, Jésus est reconnu. On sait qui sont Ses parents, Ses frères, Ses sœurs. Il y a là, sans doute, des camarades d’école devenus adultes, des clients de Joseph le charpentier, des amies de Marie, des copains de jeux… On peut presque percevoir les murmures des présents : “Mais pour qui Il se prend ? On sait d’où Il vient ! Ailleurs, Il peut impressionner, mais ici, Il ne va pas nous faire la leçon ! On L’a vu tout gamin !” C’est alors que Jésus s’étonne de leur incrédulité et prononce une parole qui sera proverbiale dès cet instant : “Nul n’est prophète dans son pays !” Même pas le Fils de Dieu ! Cela peut nous étonner, mais n’avons-nous pas parfois la même attitude à l’égard de nos proches ? Et plus ils sont proches, moins ils sont crédibles à nos yeux ! Nous avons si souvent vu leurs imperfections, leurs erreurs, leurs faiblesses que nous décidons n’avoir rien à apprendre d’eux. Quand bien même ils ont grandi et sans doute changé, nous n’accueillons pas les conseils ou les leçons de celles et de ceux que nous croyons trop connaître. L’incrédulité des gens de Nazareth a empêché Jésus d’accomplir des miracles, non que Sa puissance fût en panne, mais l’environnement était fait de murs. Où sont les vôtres ?

Ajouter comme favoris (4)
Please login

No account yet? Register


Bible en 1 an

Bible en 2 ans

Commentaires

2 réponses à “Nul n’est prophète en son pays”

  1. Avatar de KAGE
    KAGE

    Je beaucoup aimé la prédication ça me vas droit au cœur que Dieu vous bénisse

  2. Avatar de AUBERTIN
    AUBERTIN

    Bonjour, bon analyse on peut même extrapoler cette vérité, à ce qui concerne touts les « chrétiens » qui s’adonnent à une culture spirituelle plutôt qu’a une spiritualité guidée par l’Esprit, et alors il deviennent « le prochain de mon pays »
    Car là ou la doctrine humaine supplante la doctrine divine, les oreilles sont déformées.

    Nous pouvons rester responsables de ce que nous disons, mais nous ne sommes pas responsables de ce que les auditeurs comprennent.
    Seuls la prière et le Saint Esprit peuvent ouvrir le cœur et renouvelé l’intelligence.
    Je me trouve moi même en cette situation et ne suis pas JESUS ..
    Les Ecritures et les exhortations rebondissent sur le cœur de ceux qui écoutent l’homme et non la Parole
    Lorsque que nous allons à l’Eglise ; qu’allons nous chercher? qui et qu’allons nous écouter? comment nous sommes nous préparés à ce moment?
    Car la Parole bien reçue converti les cœurs et nous fait passer du statut de consommateur à celui d’acteur.
    Trop  » de consommateurs de Nazareth » constituent encore une bonne part des assemblées qui restent dans ce qu’ils « connaissent » et ont peur de tout ce qui « dépasse infiniment tout ce que l’on peut connaitre et imaginer »…
    Ces brebis auraient été « mal élevées »? les conducteurs auraient ils confondu fonction et vocations ? quel « type » de nourriture leurs ont ils donné (à supposé qu’elles aient été nourris spirituellement)
    L’exégèse de cette nourriture ne serait elle pas peut être trop teintée de ce que nous sommes?;au lieu d’être le véritable nectar de la Parole?
    Les anciens n’auraient ils pas discerné le voile qui existe entre ce qui « sécurise « et ce qui permet de croire en Esprit et en Vérité ?
    On comprend mieux alors pourquoi beaucoup de « brebis » viennent au Culte comme certains vont au supermarché.
    La véritable foi engendre la foi, l’amour véritablement « reçu » engendre l’amour dans le cœur du prochain
    La vie avec CHRIST est féconde, là se trouvent les racines de l’évangélisation.

    Plus nous serons confrontés à cela plus nous devrons nous abandonner nous même, afin que seul CHRIST soit au commandes
    Car si nous voulons que les fruits de l’Esprit prolifèrent dans les assemblées ils nous faut alors mourir ce que nous sommes en veillant et priant afin que seule la Gloire de Dieu et sa volonté soient pratiquée et manifestée. Tout cela est un combat entre notre orgueil et notre Foi.
    Puisse le SEIGNEUR prendre soin de chacun à sa mesure, afin qu’il règne complétement sur nos cœurs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *