Oser dire sa faiblesse

“Ce ne sont pas les personnes en bonne santé qui ont besoin de médecin, mais les malades.” Mc 2. 17

Dans de nombreuses œuvres dites de fiction, dans la littérature comme dans les séries télévisées, il n’est pas rare de rencontrer un personnage fort, héroïque et même exemplaire en public, mais incapable de reconnaître un besoin personnel, une souffrance intime. L’exemple typique est le suivant : le héros vit un traumatisme secret qui affecte son action, voire son jugement, mais il refuse catégoriquement de le reconnaître et plus encore d’en parler. Admettre une faiblesse serait déshonorant. Souvent, l’auteur ou le scénariste conduit son personnage jusqu’à la rupture, le claquage qui fait qu’enfin le héros tombe le masque, craque et fait appel enfin au secours d’un proche. Sans être pareil personnage tourmenté, vous pouvez certainement vous reconnaître dans cette posture qui, par orgueil, fierté ou ignorance, vous empêche de reconnaître votre faiblesse, votre amorce de rupture. Peut-être votre erreur. Cet aveuglement – car c’en est un – doit vous faire penser à ce texte de l’Évangile de Jean où les disciples demandent à Jésus : “Pourquoi cet homme est-il aveugle ? À qui la faute ?” (Jn 9. 2) Étonnante question pour le lecteur ; or parfois, nous sommes aveugles parce que nous avons décidé de l’être. Nous ne voulons pas, objectivement et honnêtement voir qui nous sommes vraiment, avec nos qualités certes, mais aussi avec nos faiblesses, nos erreurs, nos errances. Jésus répond aux disciples : “Il est aveugle pour que vous puissiez voir… la puissance de Dieu !” (Jn 9. 3). En guérissant l’aveugle, Jésus signale bien plus que Sa puissance. C’est parce que l’homme reconnait son manque que Dieu peut enfin intervenir, justement par cette fissure, par cette fracture. Celui qui est bien portant n’a pas besoin de Dieu, mais celui qui reconnaît son manque, son handicap, sa fêlure, celui-là donne à Dieu la possibilité d’intervenir, en passant exactement par cette faiblesse.

Ajouter comme favoris (0)
Close

No account yet? Register


Bible en 1 an

Bible en 2 ans

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *