Quand les ténèbres vous emprisonnent (1)

“Tu m’as jeté dans un gouffre sans fond, dans les ténèbres, dans les profondeurs.” Ps 88. 7

Parfois Dieu permet que Ses enfants plongent dans les ténèbres afin de tester leur foi. Ce n’est pas une punition pour un péché qu’ils auraient pu commettre, mais une occasion de marcher dans la nuit sans aucun repère, en faisant preuve d’absolue confiance en Lui. L’exemple de Job est frappant à cet égard: il demeura fidèle à Dieu, sans découvrir la raison de son épreuve et sans voir le bout du tunnel. Comme le psalmiste l’a exprimé, vous vous sentez tomber dans un gouffre sans fond absent de toute lumière. Vous ne voyez pas la fin de l’épreuve, aucune lumière n’indique la sortie du tunnel. Mais Dieu voit à travers les ténèbres. “J’ai dit : au moins que les ténèbres m’engloutissent, que la lumière autour de moi soit la nuit ! Même les ténèbres ne sont pas ténébreuses pour Toi, et la nuit devient lumineuse comme le jour : les ténèbres sont comme la lumière !” (Ps 139. 11-12). Si la nuit de votre épreuve est épaisse et sans le moindre fil et de lumière, souvenez-vous qu’Il ne vous a pas lâché la main. Jérémie écrit : “Il m’a conduit, Il m’a fait aller non pas dans la lumière, mais dans les ténèbres” (Lm 3. 2). L’important c’est qu’Il est toujours là, même si vous ne Le voyez pas, prêt à vous faire naviguer sur le chemin qu’Il a tracé pour vous. Jon Bloom établit une analogie entre une telle navigation à l’aveugle, et la situation d’un pilote d’avion qui traverse une mer de nuages sombres et denses. Il ne peut plus diriger son avion en se fiant à sa vue. Il doit le piloter en s’appuyant seulement sur ses instruments. Et il doit leur faire confiance! La différence entre Dieu et les instruments d’un avion, c’est que Lui est fiable. Il ne se trompe jamais, tandis que les instruments sont susceptibles de tomber en panne. Ne soyons donc pas pris au dépourvu lorsque les ténèbres s’épaississent autour de nous. L’expérience peut s’avérer difficile à gérer, mais notre foi doit dominer nos sentiments. Ecoutez ce qu’affirme Pierre : “ne trouvez pas étrange d’être dans la fournaise de l’épreuve, comme s’il vous arrivait quelque chose d’anormal…”(1 P 4. 12). Quelle attitude adopter alors ? Lui faire confiance au lieu de désespérer et se réjouir au lieu de se lamenter!

Ajouter comme favoris (0)
Please login

No account yet? Register


Bible en 1 an

Bible en 2 ans

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *