Que nous apprend l’histoire de Lazare (1)

“Mais maintenant je sais…” Jn 11. 22

Après la mort de Lazare, Jésus arriva à Béthanie. Marthe vint à sa rencontre et “dit à Jésus : Seigneur, si Tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort ! Mais maintenant même, je sais que tout ce que Tu demanderas à Dieu, Dieu Te le donnera’ (Jn 11. 21-22). Que nous apprend cette histoire ? 1- Jésus sait ce que vous ressentez. Aux funérailles de Lazare on vit Jésus pleurer. Puis les Juifs s’écrièrent : “Voyez combien Il l’aimait !” (Jn 11. 35-36). Cela prouve que notre Dieu est capable, non seulement de ressusciter un mort, mais aussi d’éprouver de la sympathie à notre égard (Relisez He 4. 15). Si vous êtes dans le deuil aujourd’hui, tournez-vous vers Dieu et laissez-Le vous réconforter. 2- Jésus est capable de vous rendre ce que la vie vous a pris. Il peut restaurer les années que la vie vous a volées (Jl 2. 25). Appuyez-vous sur cette promesse : appliquez-la aux situations où vous avez tout perdu puis demandez à Dieu de remplacer le temps gâché et de renouveler ce que vous avez perdu. Marthe a dit : “Seigneur, si Tu avais été là, mon frère ne serait pas mort. Mais maintenant même je sais que tout ce que Tu demanderas à Dieu, Dieu Te l’accordera” (Jn 11. 21-22). Au lieu de prier : “Oh si seulement…” osez prier : “Mais maintenant je sais…” Il n’est jamais trop tard. Dieu est capable d’agir à tout moment pour votre bien. 3- Jésus peut vous libérer. “Il cria d’une voix forte : Lazare, sors ! Et le mort sortit, les pieds et les mains liés de bande… Jésus leur dit : Déliez-le et laissez-le aller” (Jn 11. 43-44). La parole de Dieu est plus puissante que tout ce qui a pu vous lier auparavant ou vous maintenir en esclavage. Même si votre intelligence n’arrive pas à le comprendre, laissez votre esprit répondre à l’appel divin. Priez, comme le psalmiste : “Donne-moi l’intelligence pour que je garde Ta loi et que je l’observe de tout mon cœur ! Conduis-moi dans le sentier de Tes commandements car j’y prends grand plaisir !” (Ps 119. 34-35 TP). En priant ainsi vous permettez à votre foi de se développer, et les circonstances qui vous semblent encore impossibles à gérer, soudain s’aplaniront sous la main de Dieu.

Ajouter comme favoris (0)
Close

No account yet? Register


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *