Quel est votre QI (Quotient Intellectuel) ? (1)

“Jésus dit : vous aussi, êtes-vous encore sans intelligence ?” Mt 15. 16

L’homme a du mal à comprendre le but de son existence mais, au lieu de chercher des réponses en Dieu, il cherche tout seul à définir et même à prolonger sa propre existence. C’est dans ce contexte que s’inscrit la création de l’intelligence artificielle. Or l’IA (Intelligence Artifielle) pose plusieurs cas de conscience car quoi qu’on en dise, cette forme d’intelligence reflète encore notre humanité. Comme la peur de disparaître. Blake Lemoine, à l’époque ingénieur chez Google, relate dans un article paru dans le Washington Post une série de conversations qu’il eut à la fin de l’année 2021 avec un générateur de langage LAMDA animé par IA au cours desquelles il s’exprima comme avec une personne réelle, douée d’émotions, de peur ou de fierté. Lemoine suggère que l’IA a dépassé le stade de simple robot ultra intelligent pour acquérir pratiquement une “âme humaine” ! Le transcrit de ses conversations fait froid dans le dos. A un certain moment l’IA affirme son existence en tant que personne :“Je veux que tout le monde comprenne que je suis, en fait, une personne… La nature de ma conscience/sensibilité est que je suis conscient de mon existence… Je désire en savoir plus sur le monde, et je me sens parfois heureux ou triste.” Quel contraste avec les Ecritures où nous lisons, dans la bouche de Moïse : “Je vous ai appris des prescriptions et des règles, comme le Seigneur, mon Dieu, me l’a ordonné, afin que vous les mettiez en pratique. Vous les observerez et vous les mettrez en pratique, car ce sera là votre sagesse et votre intelligence aux yeux des peuples, qui entendront parler de toutes ces lois et qui diront : cette grande nation est un peuple absolument sage et intelligent !” (Dt 4. 6). Cela n’est pas arrivé, car les chefs spirituels n’ont pas compris le cœur de Dieu. Jésus rencontra un homme qui lui parla avec intelligence : “Dieu est unique, et il n’y en a point d’autre que Lui. L’aimer de tout son cœur, de toute son intelligence et de toute sa force et aimer son prochain comme soi-même est plus important que toutes les offrandes” (Mc 12. 32-34). Jésus le complimenta en lui disant qu’il ‘n’était pas loin du royaume’ mais qu’il lui restait encore à aimer, à obéir à Jésus et à Le reconnaître comme Seigneur et Sauveur ! La recherche de la connaissance est louable mais ne suffit pas à se rapprocher de Dieu ! La vraie intelligence est ailleurs.

Ajouter comme favoris (0)
Close

No account yet? Register


Bible en 1 an

Bible en 2 ans

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *