Respectez ce qui appartient à Dieu !

“Allons chercher à Silo l’arche de l’alliance… qu’elle vienne au milieu de nous et qu’elle nous sauve de la main de nos ennemis !” 1 S 4. 3

Après une défaite cuisante aux mains des Philistins, les chefs d’Israël comprirent que c’était Dieu qui avait déterminé leur défaite. En cela ils avaient vu juste : leur problème ne relevait pas d’une stratégie militaire, mais était d’ordre spirituel. Malheureusement la solution qu’ils choisirent était mauvaise. On ne peut “endosser”la sainteté de Dieu, comme on enfilerait une veste. Ils s‘imaginèrent qu’il suffisait d’aller chercher l’arche de l’Alliance à Silo, pour retourner la situation. Au lieu de se repentir de leurs péchés devant Dieu, ils s’emparèrent de ce qui appartenait à Dieu pour aller le brandir sous le nez des ennemis comme si cela allait les faire fuir. Mais on ne se moque pas impunément de Dieu ! Leurs erreurs étaient: 1- d’avoir transporté l’arche sur le champ de bataille, alors que sa place n’était pas là. Les prêtres de Silo auraient dû s’opposer à ce déplacement, mais eux aussi étaient corrompus. 2- d’avoir méprisé ce que contenait l’arche : les Dix commandements. Les Israélites étaient censés leur obéir, pas les brandir comme des symboles religieux à tort et à travers. 3- d’avoir voulu “forcer” Dieu à les accompagner sur le champ de bataille pour leur accorder la victoire. Dieu avait été absent des batailles précédentes. A Salomon Dieu déclara plus tard : “si Mon peuple, sur qui est invoqué Mon nom, s’humilie, prie et Me recherche, s’il revient de ses voies mauvaises, Moi, Je l’entendrai depuis le ciel, Je pardonnerai son péché et Je guérirai son pays”(2 Ch 7. 14). La même solution s’applique à nous encore aujourd’hui. Sa présence n’est pas “négociable” par nos piètres actions. Si Dieu semble absent et sourd à nos prières, peut-être attend-Il que nous revenions à Lui, animés d’un esprit de repentance et d’humilité. Ce ne sont pas nos actes de piété, nos belles prières et nos chants regorgeant de musicalité qui impressionneront notre Père céleste. La vraie louange ne souffre aucune hypocrisie, car Dieu lit dans nos cœurs ! Respectons ce qui Lui appartient !

Ajouter comme favoris (0)
Close

No account yet? Register


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *