Retour à Béthel

“Dieu dit à Jacob : Lève-toi et monte à Béthel…” Gn 35. 1

Que faire quand vous vous êtes perdu en chemin, que votre réputation et votre honneur sont en ruines et que votre situation familiale est désespérante ? Jacob, qui vivait alors à Sichem, était obsédé par cette question. Il avait appris très tôt à mentir et à tricher et, grâce à ses stratagèmes douteux, il s’en était bien tiré jusqu’à ce jour-là. Mais avec l’âge, il était devenu las de sa vie d’escroc et aspirait à revenir sur le droit chemin. Malheureusement ses enfants avaient pris exemple sur le vieux maître ès escroquerie et avaient ajouté à cela une dimension de violence gratuite que Jacob ne leur avait pas inculquée. Suite à l’expédition punitive des fils de Jacob, Sichem baignait dans le sang et Jacob commençait à sentir la main glaciale de la peur envahir son cœur : sans aucun doute les Cananéens allaient s’allier pour tirer vengeance du massacre de Sichem. Rongé de désespoir Jacob leva les yeux au ciel et implora Dieu, qui lui répondit doucement : “Retourne à Béthel…” Aussi Jacob reprit-il sa route pour retourner à l’endroit où il avait un jour rencontré Dieu et reçu une vision céleste, le seul lieu où il s’était senti en sécurité et avait connu la joie d’une relation étroite avec Dieu. Une fois arrivé à Béthel Jacob s’empressa de bâtir un autel. Vous trouvez-vous dans une situation similaire ? Avez-vous chuté de façon lamentable ? Votre vie est-elle en ruines aujourd’hui ? Imitez Jacob et retournez à l’endroit où vous avez un jour rencontré Dieu pour la première fois. Mettez-vous à “genoux et bâtissez votre autel” ! Cessez de danser au bord du précipice, cessez de vivre cette vie de mensonges dont Dieu connaît de toute façon déjà tous les détails ! Empressez-vous de “retourner à votre Béthel” : vous pouvez être sûr que Dieu vous y attend. Ecoutez : “Que le coupable abandonne sa voie, et l’homme malfaisant ses mauvaises pensées ! Qu’il retourne au Seigneur qui aura compassion de lui, à notre Dieu qui ne se lasse pas de pardonner” (Es 55.7). C’est pour vous aussi que ces mots ont été écrits !

Ajouter comme favoris (2)
Close

No account yet? Register


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *