Servir plutôt qu’être servi

“Car le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir…” Mc 10. 45

Dieu nous laisse libres de faire ce que nous voulons dans la vie, et en particulier libres de choisir d’être généreux envers les autres ou d’être égoïstes, la deuxième option étant le plus souvent la plus facile ! Car servir les autres exige de nous beaucoup d’humilité, ce qui va à l’encontre de notre nature charnelle. Samson avait été béni par Dieu et avait accompli des choses extraordinaires, mais il ne pensait qu’à lui- même, ce qui éventuellement le perdit. Sa vie nous fournit un exemple des conséquences de l’égoïsme : né pour servir et sauver son peuple, il gaspilla son talent à la poursuite de buts trop personnels. Même si Dieu lui rendit une dernière fois sa force surhumaine à son dernier jour, que n’aurait-il pu accomplir s’il avait choisi de servir son peuple sans penser à lui-même. Jésus par contraste nous donne l’exemple le plus criant de vérité de la parfaite générosité : en s’abaissant jusqu’à laver les pieds de Ses disciples, Lui le Maître, Il leur donnait à eux comme à nous une leçon de service que nous ferions bien d’assimiler. “Si donc Je vous ai lavé les pieds, Moi, le Seigneur et le Maître, vous aussi vous devez vous laver les pieds les uns aux autres ; car Je vous ai donné l’exemple, afin que, vous aussi, vous fassiez comme Moi J’ai fait pour vous… l’esclave n’est pas plus grand que son maître, ni l’apôtre plus grand que Celui qui l’a envoyé. Si vous savez cela, heureux êtes-vous, pourvu que vous le fassiez !” (Jn 13. 14-17). Servir les autres peut prendre plusieurs formes : aide matérielle, encouragement spirituel, partage, écoute attentive des besoins ou des souffrances des autres. Mais dans tous les cas ce doit être une action, pas seulement une parole. Et cela exige du temps. Or nous nous excusons souvent de ne rien faire en prétextant que nous n’avons pas assez de temps pour connaître l’autre et ainsi établir une relation sincère et profonde. En effet servir est davantage que faire l’aumône à un SDF. Jésus n’a pas donné l’exemple de service en allant rencontrer un étranger pour lui laver les pieds. Il a choisi de le faire à Ses disciples, indiquant en cela que le vrai service s’articule autour d’une relation que l’on veut aussi profonde que vraie. C’est aussi l’exemple qu’il nous demande de suivre chacun dans notre vie.

Ajouter comme favoris (4)
Please login

No account yet? Register


Bible en 1 an

Bible en 2 ans

Commentaires

Une réponse à “Servir plutôt qu’être servi”

  1. Avatar de Élisabeth VASQUES
    Élisabeth VASQUES

    Merci merci merci cette exhortations arrive à point nommé. Alors que pour la énième fois, la famille spirituelle dans laquelle je vivait ma lâchement balayé de leur groupe me fesant porter seule la faute de mes soit disant
    mauvais comportements vis-à-vis des autres frères et sœurs (je ne suis pas hypocrites, je suis une personne entière !!). De nouveau seule, je vais devoir redoubler de vigilance même parmi les groupes se disant serviteurs de Dieu, qui vous écoute et prenne vos confidences pour les retourner contre et vous vous affaiblir.
    Miséricorde que Dieu ai pitié de ceux qui croient qu’apporter un repas par semaine aux SDF de la ville, sa plaît à Dieu. Certainement oui, mais prendre soin des membres de la famille spirituelle les + faibles, les + pauvres, même s’il n’ont rien à donner en échange, s’est largement plus honorer de Dieu.
    Arrêtez donc de dénigrer les plus pauvres, + faible de votre église et cesser de vous cacher derrière vos belles actions du serviteurs de Dieu irréprochable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *