Sur un fil !

“Mettre sa foi en Dieu, c’est être sûr de ce que l’on espère, c’est être convaincu de la réalité de ce que l’on ne voit pas” He 11. 1

Jean-François Gravelot, plus connu sous son nom d’artiste “Blondin”, à cause de la couleur de ses cheveux, était un célèbre équilibriste de la fin du 19ème siècle. Originaire du nord de la France, c’est au Canada qu’il s’est fait connaître en traversant le Niagara sur une corde de 335 m tendue à 50 m au-dessus des fameuses chutes. De nombreuses foules venaient l’applaudir. Un jour de 1860, parmi les spectateurs se trouvaient des membres de la famille royale d’An- gleterre. Comme d’habitude, Blondin fit son numéro en traversant de diverses manières, no- tamment sur des échasses, ou les yeux bandés. Il fit un aller-retour, toujours au-dessus des eaux, en conduisant une brouette. Puis il chargea sa brouette d’un sac de pommes de terre et refit son parcours sous les acclamations. Arrivé au bord du précipice, il interpella le duc de Newcastle : “Pensez-vous que je sois capable de faire traverser un homme dans ma brouette ? – Oui, dit le duc ! – Alors, montez, répliqua le funambule.” La foule tendit l’oreille pour connaître la réponse du duc qui refusa le défi. S’adressant alors au public, Blondin relança son invitation “Quelqu’un d’autre ?” Personne ne se porta volontaire si ce n’est une vieille dame qui s’appro- cha et accepta. L’artiste lui fit traverser sans encombre la rivière. On voulut connaître l’identité de cette valeureuse candidate : “C’est mon fils !” Ainsi donc, seule la mère de Blondin savait pouvoir lui faire pleinement confiance. Cette anecdote véridique illustre parfaitement ce qu’est la foi ; elle ne se limite pas en discours, elle implique un engagement concret, celui de s’en re- mettre à Dieu en toutes circonstances et en totale confiance. Cette démarche, au quotidien, sans les acclamations d’un public timoré, est celle que vous pouvez avoir. Si la foi vous fait dé- faut, demandez-la dans votre prière aujourd’hui.

Ajouter comme favoris (0)
Close

No account yet? Register


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *