Veillez à votre santé spirituelle (2)

“Il devra l’avoir avec lui et la lire tous les jours de sa vie…” Dt 17. 19

Des années avant le premier roi d’Israël, Dieu avait confié à Moïse une suite d’instructions que devrait observer le futur monarque. Le prophète écrivit : “Lorsque tu seras entré dans le pays que le Seigneur, ton Dieu, te donne… que tu y habiteras et que tu diras : ‘Je veux placer un roi à ma tête, comme toutes les nations qui m’entourent’, tu pourras placer un roi à ta tête, celui que le Seigneur, ton Dieu, choisira… Mais qu’il n’ait pas un grand nombre de chevaux… Qu’il n’ait pas un grand nombre de femmes, afin que son cœur ne s’écarte pas, et qu’il n’ait pas une grande quantité d’argent et d’or. Quand il se sera assis sur son trône royal, il écrira pour lui, dans un livre, un double de cette loi… Il devra l’avoir avec lui et la lire tous les jours de sa vie, afin d’apprendre à craindre le Seigneur, son Dieu, et à observer toutes les paroles de cette loi et toutes ces prescriptions en les mettant en pratique, afin que son cœur ne s’élève pas au-dessus de ses frères et qu’il ne s’écarte du commandement ni à droite ni à gauche…” (v. 14-20). Le plan divin était que le roi, le berger, le leader de son peuple se nourrisse chaque jour de la parole de Dieu afin que son cœur ne s’éloigne pas de son Dieu et qu’il demeure attentif à Ses commandements. Le livre que le roi devait écrire n’était pas son journal intime, mais une copie exacte de la loi divine, qui devait être vérifiée par les prêtres-lévites pour éviter omission ou ajout personnel. Il devait le garder près de lui, sur sa table de chevet par exemple, constamment à portée de sa main. Enfin il devait le lire chaque jour et méditer sur ce qu’il lisait, pour être sûr de bien comprendre ce que Dieu voulait lui transmettre. David, le deuxième roi d’Israël écrit :“Heureux l’homme… qui prend son plaisir dans la loi de l’Eternel et médite Sa loi jour et nuit” (Ps 1. 1-2). Quant à Jésus Il déclare : “Il est écrit : ‘L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu” (Mt 4. 4). Jésus Lui-même connaissait très bien la parole de Dieu, connaissance qui ne Lui avait pas été “donnée par une intervention surnaturelle venue du ciel au début de Son ministère” selon le mot de Sinclair Ferguson, mais qu’Il avait acquise pendant des années de lecture et de méditation personnelle !

Ajouter comme favoris (0)
Close

No account yet? Register


Bible en 1 an

Bible en 2 ans

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *