Vos pensées parlent de vous

“Nous amenons toute pensée captive à l’obéissance de Christ.” 2 Co 10. 5

“À quoi penses-tu ? – On se demande ce qu’il peut penser ! – J’étais plongé dans mes pensées…” Voilà quelques expressions qui montrent que nous avons des pensées pouvant nous accaparer complètement au point de nous emmener ‘ailleurs’. Et ces pensées sont très personnelles. Il est parfois possible de lire sur un visage ce qui traverse un esprit, mais impossible de percevoir ce que l’autre pense réellement. “Mais à quoi pensais-tu quand tu as fait ceci ou cela ?” Étonnant phénomène qui produit en nous des pensées que nous sommes seuls à entendre alors qu’elles ne sont que des processus neurologiques, des connexions électriques dans le cerveau, voire des réactions chimiques. Et ce sont ces pensées qui entraînent des propos, des actes, des fonctionnements. Elles peuvent être influencées en fonction de ce que nous aimons, de ce que nous voyons, de ce que nous croyons, de ce que nous entendons. Or les pensées que nous laissons naître en nous peuvent être canalisées, contrôlées, et même domptées. Si ce que nous acceptons de voir, d’entendre, de côtoyer, a une influence sur nos pensées, et si nos pensées ensuite entraînent nos gestes et nos actions, il est important de décider de ce que nous voyons et entendons. Quand Jésus dit que regarder une femme et la convoiter, penser à elle dans une certaine optique, c’est déjà commettre un adultère, Il signale que la pensée est déjà un geste. C’est pourquoi l’apôtre Paul atteste de notre responsabilité en rappelant que nous ne sommes pas tributaires de nos pensées puisque nous les alimentons : “que tout ce qui vrai, digne, juste, pur, mais encore aimable et méritant l’approbation, que tout ce qui est moralement bon et digne de louange soit l’objet de vos pensées” (Ph 4. 8). Il est de notre devoir de veiller à ce que nous pensons et de chasser tout ce qui deviendrait mauvaises pensées afin d’éviter de mauvais actes.

Ajouter comme favoris (4)
Close

No account yet? Register


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *