Votre sens de la justice ?

“Les hommes adonnés au mal ne comprennent pas ce qui est juste, tandis que ceux qui cherchent l’Eternel comprennent tout.” Pr 28. 5

Le mot justice apparaît plus de cent fois dans les Ecritures. Esaïe écrit : “Le Seigneur est un Dieu juste : heureux tous ceux qui espèrent en Lui” (Es 30. 18). Si la justice et l’équité sont des caractéristiques de Dieu, il est normal qu’Il veuille que Ses enfants fassent preuve de justice et d’équité envers les autres. Esaïe écrit :“Apprenez à faire le bien, préoccupez-vous du droit des gens, tirez d’affaire l’opprimé, rendez justice à l’orphelin, défendez la cause de la veuve” (Es 1. 17), et Amos ajoute : “ Mais que le droit jaillisse comme un cours d’eau, et la justice comme un torrent qui n’arrête jamais de couler !” (Am 5. 24). Les gens malhonnêtes et égoïstes ne se soucient pas des intérêts des autres. Ils foulent aux pieds le droit des opprimés, parce qu’ils ne comprennent pas que l’on puisse être généreux envers ceux qui souffrent ou qui sont démunis de tout. La générosité n’est pas innée à l’homme. C’est l’amour de Dieu pour nous qui peut transformer notre cœur et le rendre réceptif aux soucis et peines d’autrui. Les vrais enfants de Dieu comprennent que leur vie doit être gouvernée par un sens de justice qui vient de Dieu. Notre société est bien différente de celle dans laquelle vivait l’auteur des Proverbes, mais ce sont toujours les mêmes gens qui souffrent d’un manque de justice à leur égard : les personnes âgées, les handicapés, les pauvres, les immigrants, les réfugiés… etc. Lutter contre l’injustice qui prévaut dans notre société n’est pas chose facile, mais Dieu nous demande de le faire. L’apôtre Jacques déclare : “La religion pure et sans tache devant Dieu le Père, la voici : visiter les orphelins et les veuves dans leur détresse ; se garder du monde pour ne pas se souiller” (Jc 1. 27). Jésus s’est mis en colère devant les Pharisiens et leur a crié : “malheur à vous, Pharisiens, vous qui versez la dîme de la menthe, de la rue et de tout ce qui pousse dans le jardin, et qui laissez de côté la justice et l’amour de Dieu…” (Lc 11. 42). Le philosophe Cornel West a dit : “La justice est l’image publique de l’amour !” Comment pouvons-nous faire preuve d’amour envers autrui sans défendre ses droits et l’aider à obtenir justice ? Dans quelle direction le désir de faire preuve d’amour et de justice vous poussera-t-il ? Vous êtes le seul à pouvoir répondre à cette question !

Ajouter comme favoris (1)
Close

No account yet? Register


Bible en 1 an

Bible en 2 ans

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *